Centre de départ Steenokkerzeel

Un centre de départ supplémentaire est en cours de construction à Steenokkerzeel. Le marché public pour le développement de ce site a été approuvé et sera publié sous peu. Ainsi, nous pourrons entamer les travaux avant même la fin de cette législature.

Le retour forcé doit toujours se faire de manière humaine et sûre, dans le respect de la situation et des droits de l'étranger en séjour irrégulier. Ainsi, nous voulons limiter la détention aux fins de retour forcé à la durée la plus courte possible et faire en sorte que le transport vers l'aéroport soit aussi court que possible pour l'étranger. Comme les centres de retour fermés de Merksplas, Vottem et Bruges sont situés loin de l'aéroport, ce n'est pas toujours possible aujourd'hui.


C'est pourquoi un centre de départ supplémentaire pour court séjour sera construit près de l'aéroport de Zaventem, sur le site existant de Steenokkerzeel, où se trouvent déjà le centre de transit Caricole et le centre de rapatriement 127bis. Le centre de départ aura une capacité d'environ 50 places. Il sera ouvert, entre autres, aux « départs précoces » (étrangers en séjour irrégulier provenant des autres centres de retour fermés et des prisons où l'heure de départ du vol d'éloignement est prévue en début de matinée) ou aux étrangers qui ont refusé de partir sur le vol de retour prévu (ou dont le vol de retour a été annulé), mais pour lesquels un nouveau vol de retour sera organisé à court terme.


« Avec un centre de départ spécialisé à Steenokkerzeel, nous pouvons mieux préparer les ressortissants étrangers faisant l'objet d'un retour forcé à un départ effectif, afin que celui-ci se déroule dans les conditions les plus sûres, les plus confortables et les plus dignes possibles. Le retour forcé est un outil nécessaire pour mener une politique migratoire équitable, mais il doit toujours être effectué de manière qualitative et humaine. »

- Sammy Mahdi


Plaatsen FR.png