Logements FITT

Il y aura des maisons de retour supplémentaires spécialement pour les familles avec enfants mineurs. En effet, l'intention ne peut jamais être de détenir des enfants dans des centres de retour fermés.

Les maisons de retour dites 'logements FITT' sont des maisons unifamiliales ouvertes où les familles avec enfants mineurs séjournent en attendant leur retour forcé. Il s'agit, par exemple, de familles en situation de séjour irrégulier sur le territoire, de familles qui ont reçu une réponse négative à leur demande d'asile et qui ne peuvent pas rester en Belgique ou de familles avec enfants mineurs qui se voient refuser l'accès au territoire. Les familles avec enfants mineurs ne sont pas détenues dans les centres fermés en attendant leur retour ou leur refoulement.


Aujourd'hui, il existe 4 sites de maisons de retour : Sint-Gillis-Waas, Tielt/Zulte, Tubize et Bevekom. Il s'agit de 28 unités de logement. Nous doublons le nombre d'unités de logement pour atteindre un total de 54. L'augmentation du nombre d'unités de logement de 26 unités contribue à la poursuite du développement d'alternatives à la détention.


Dans les maisons de retour, les mesures de restriction de la liberté sont limitées. Les familles ont une vie privée, les enfants peuvent aller à l'école, il y a un accès à un médecin et les visites sont possibles. Les familles sont également encadrées par des conseillers en retour de l'Office des étrangers. Grâce à l'accompagnement intensif des conseillers présents dans les unités de logement, l'objectif est de préparer les familles au retour de la manière la moins intrusive possible.


L'éloignement forcé doit toujours être effectué de la manière la plus humaine possible. Les enfants n'ont pas leur place dans des centres de retour fermés. Nous veillons à ce que les droits des mineurs soient toujours garantis. Dans les maisons de retour ouvertes, les familles font l'objet d'un encadrement intensif et il peut être veillé à leur bien-être général.

- Sammy Mahdi

Plaatsen FR.png